Yan Geling, entre cinéma et littérature.

Pourquoi parle- t-on aussi peu de Yan Geling en France ? Contrairement à la très grande majorité des écrivains chinois, elle est beaucoup plus traduite aux Etats Unis qu’en France.

Le roman publié chez Plon en 2002 « La fille perdue du bonheur » a pourtant été bien accueilli, même si le titre pouvait faire craindre le pire !

Entre la Chine et les Etats Unis :

Née à Shanghai en 1958, dans une famille d’écrivains et de scénaristes, elle … Lire la suite