L'hirondelle d'orPour la quatrième année, l’Institut Confucius de l’Université Paris Diderot (à la Halle aux Farines sur le campus Paris Rive Gauche) présente un cycle de 15 films. On a déjà dit à deux reprises tout le bien que l’on pensait de cette programmation.

Cette année une innovation avec cinq films d’arts martiaux tirés des grands romanciers du genre: Jin Yong, Wang Dulu, Gu Long. Une littérature souvent décriée, à mon sens à tort car souvent plaisante à lire et très riche d’enseignements.

Comme les années précédentes, la programmation a été préparée par Marie-Claire Kuo- Quiquemelle et les présentations des films seront assurées par Brigitte Duzan et Luisa Prudentino.

Il faut souligner la très grande qualité de ces présentations: des analyses approfondies des films et des livres, des mises en perspective très intéressantes. Certaines de ces  introductions ont été reprises sur le site de Brigitte Duzan  www.chinesemovies.com.fr

On trouvera le programme annuel des séances gratuites qui ont lieu le jeudi à 18 heures sur le site de l’Institut.http://www.confucius.univ-paris7.fr/

jeudi 7 novembre : « Amour et Devoir » de Bu Wancang (1903-1974). Un film muet de 1931. Une femme fuit un mariage arrangé et en paie le prix. Un film avec les stars du cinéma de l’époque Yin Yan et surtout Ruan Lingyu dont je suis un fan !

*  jeudi 14 novembre : « Sorrows of the Forbidden City » connu aussi sous le titre « Histoire secrète de la cour des Qing »

sorrows-of-the-forbidden-cityLe scénario est du dramaturge Yan Ke. Un film de Zhu Shilin (1899-1967) sur les dernières années de la dynastie des Qing. Un film que Mao Zedong considéra en 1954 comme une trahison de la nation.

*  jeudi 28 novembre : « Zhao Yiman » (1950), un film de Sha Meng (1907-1962) sur un scénario de Yu Min. Un film que l’on dit très réussi en hommage à Zhao Yiman, héroïne communiste de la résistance contre l’invasion japonaise.

*  Jeudi 5 décembre : « Le Vieux Puits » (1986) de Wu Tianming. Un film récompensé au Festival de Tokyo d’après le récit de Zheng Yi , un roman traduit en anglais en 1989.

Zheng Yi, poursuivi après Tiananmen en 1989, réfugié à Hong Kong, vit depuis cette date aux Etats Unis. Certains dissidents aux Etats Unis le considèrent comme un grand écrivain et même, à ma grande surprise le Professeur Perry Link, qui trouva honteux l’attribution du Nobel à Mo Yan, et aurait bien vu Zheng Yi comme lauréat !

*  Jeudi 12 décembre : « Le roi des enfants » (1987) de Chen Kaige d’après la nouvelle du grand romancier A Cheng que l’on peut lire dans « Les Trois Rois », traduit par Noêl Dutrait (L’Aube 1998).

Le programme pour 2014 est tout aussi intéressant: des films très célèbres comme « Lust Caution » de Ang Lee d’après la magnifique Eileen Chang, « Epouses et Concubines » de Zhang Yimou d’après le roman de Su Tong, « Everlasting Regret » (« Le Chant des regrets éternels » de Stanley Kwan d’après le plus beau roman de Wang Anyi.

D’autres films moins connus qu’il sera passionnant de découvrir comme certains des films d’arts martiaux.

Bref une programmation à ne pas manquer dont la qualité a été constante au cours des trois dernières années.

Bertrand Mialaret

About the author
Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

EffacerSoumettre