Bi Feiyu, un écrivain chinois au pays des aveugles.

Le romancier chinois Bi Feiyu vient de se voir attribuer ces derniers mois les deux prix littéraires les plus prestigieux en Asie, notamment le prix Mao Dun, le « Goncourt » chinois.

A Paris pour quelques jours, à l’occasion de la publication de son dernier roman « Les Aveugles », nous avons pu le rencontrer : un bon vivant, un bon artisan, heureux dans la Chine actuelle. Lire la suite sur Rue89.

Lire la suite

Bi Feiyu, à Nankin, un écrivain décontracté…

La première partie de l’interview de Bi Feiyu à Paris a été publiée avec la critique de son livre « Les Aveugles », sur Rue 89 ; on lira ce qui concerne son métier d’écrivain…

La « liste longue » des romans sélectionnés pour le prix Mao Dun a entraîné des polémiques

C’est vrai que sur cette liste puis parmi les lauréats, il y a des Présidents et Vice Présidents des Unions Régionales des Ecrivains. C’est en fait tout à … Lire la suite

Le prix MAN Asia 2010 pour Bi Feiyu.

Bi Feiyu vient d’obtenir le prix littéraire Man Asia 2010 d’un montant de 30 000 USD pour son roman « Trois Sœurs ». Ce livre a été traduit en français (1) en 2004, pour les Editions Philippe Picquier, par Claude Payen et récemment traduit en anglais (2) par Howard Goldblatt et Sylvia Li-chun Lin qui se partagent 5 000 USD.

C’est le troisième écrivain chinois couronné après Jiang Rong en 2007 et « Le Totem du Loup » et … Lire la suite