Chi Zijian, « Le dernier quartier de lune » et la mort du peuple Evenki.

chi-zijian-5La romancière Chi Zijian dans un livre magnifique, « Le dernier quartier de lune» (1) nous fait découvrir le crépuscule des Evenki, nomades éleveurs de rennes sur « La rive droite de la rivière Argun », selon le titre original, mieux adapté.

 

  • 1- Les Evenki et la rivière Argun :

 

La rivière Argun sur 900 kilomètres, sert de frontière entre Chine et Russie et près de Mohe, la ville la plus au nord de la Chine, rejoint … Lire la suite

Chi Zijian, mémoire chinoise des juifs de Mandchourie.

Chi-ZijianLa vie des juifs à Harbin, en Mandchourie, pendant la première moitié du XXe siècle est un épisode peu connu que fait revivre avec talent la romancière chinoise Chi Zijian dans « Bonsoir la rose ».

Trois recueils de ses nouvelles avaient déjà été traduits en français de 1997 à 2004. Il y a deux ans, sont publiés les récits « Toutes les nuits du monde » et il y a quelques jours le roman « Bonsoir la rose ».

Elle est peu … Lire la suite

Chi Zijian, faire son deuil pendant « Toutes les nuits du monde »

Chi zijian 4En Chine, Chi Zijian est un auteur célèbre pour ses nouvelles. Elle est le seul écrivain à avoir obtenu trois fois le prix Lu Xun. Trois bons recueils de nouvelles ont déjà été traduits en français. On peut donc se féliciter de la publication il y a quelques jours par les Editions Philippe Picquier de « Toutes les nuits du monde », deux récits traduits par Stéphane Lévêque avec le concours d’Yvonne André.

L’impossibilité de faire son Lire la suite

Chi Zijian, des nouvelles pour trois prix Lu Xun.

Pour mieux connaître l’écrivain Chi Zijian, j’ai relu ses recueils de nouvelles dont, hors de Chine, on ne parle pas. Ce sont pourtant pour certaines des textes de grande qualité.

Elle est née en 1964 dans l’extrême nord de la Chine, près de la petite ville de Mohe, le long du fleuve Amur qui marque la frontière avec la Russie.

Elle quitte sa ville natale pour une école Normale puis pour l’Université Normale de Pékin … Lire la suite

Chi Zijian, la mort des shamans et des éleveurs de rennes.

La romancière Chi Zijian dans un livre magnifique, « The last quarter of the moon » (1) nous fait découvrir le crépuscule des Evenki, nomades éleveurs de rennes sur « The right bank of the Argun », selon le titre original, mieux adapté.

1- Les Evenki et la rivière Argun :

La rivière Argun sur 900 kilomètres, sert de frontière entre Chine et Russie et près de Mohe, la ville la plus au nord de la Chine, rejoint la Chika … Lire la suite