Le romancier taiwanais Wu Ming-Yi, à la recherche du père et de bicyclettes volées.

Wu Ming-Yi à Paris

Wu Ming-Yi à Paris

 

Wu Ming-Yi est maintenant considéré comme un personnage central de la littérature à Taiwan ; on a déjà évoqué deux de ses romans, « L’homme aux yeux à facettes » (1) et « Le magicien sur la passerelle » (2) en soulignant leur originalité et leurs qualités. Un roman important vient d’être traduit en anglais par Darryl Sterk (3) qui était déjà l’auteur de la traduction de « The man with the … Lire la suite

Wu Ming-yi, un magicien de la littérature.

Wu Ming-yiParmi les écrivains qui comptent à Taiwan, Wu Ming-yi occupe une position de premier plan. Né en 1971, après des études de littérature et des travaux importants sur les rivières, les populations côtières et les papillons, il est professeur de lettres à l’université Dong Hwa.

 

J’avais mentionné la parution de son deuxième roman, « L’homme aux yeux à facettes », qui avait fait quelque bruit dans le monde anglophone mais n’avait guère été défendu … Lire la suite

Wu Ming-yi, un roman écolo sur la pollution et le « septième continent ».

Wu Ming -yi (4)On parle depuis longtemps de continents de déchets de plastique flottant sur les océans. Ces détritus sont concentrés dans des zones où convergent différents courants marins. Depuis 1997, plusieurs expéditions scientifiques ont repéré une zone de plusieurs millions de km2 dans l’océan Pacifique à 1000 km au nord de Hawaii (1); les poubelles de notre société de consommation…

C’est une île de déchets de plastique qui est l’un des thèmes majeurs d’un bon roman « L’homme … Lire la suite