Diane Wei Liang, de la place Tiananmen au roman policier

Une enfance dans un camp de travail, amoureuse et activiste à l’Université de Pékin lors des « événements » de la place Tiananmen en 1989, diplômée en psychologie, Diane Wei Liang quitte la Chine pour une université américaine et un métier de consultant en management. Mère de famille désormais installée à Londres, elle est aussi, et surtout, l’auteur de romans policiers, dont le deuxième, « Le Papillon de Papier », vient d’être traduit

Lire l’article sur Rue89

Lire la suite