Au musée Cernuschi à Paris, expo impériale pour les bronzes chinois.

oiseau_detailLe Musée Cernuschi à Paris présente actuellement une remarquable exposition de bronzes de la Chine impériale, des empereurs Song (960-1279) à la dernière dynastie des Qing.

Paradoxalement, ces pièces sont moins bien connues que les bronzes antiques car considérées comme tardives et imitant les modèles anciens ; le Musée Cernuschi avec plus de mille pièces en possède l’une des plus grandes collections au monde.

Ces objets sont certes moins spectaculaires que les bronzes de la dynastie Lire la suite

La mémoire du massacre de Nankin resurgit grâce au roman.

9782081273115Le massacre de Nankin et ses quelque 300 000 victimes est l’un des épisodes les plus tragiques de l’histoire du XXème siècle. On en parle peu en Europe alors que les atrocités commises par l’armée japonaise lors de la prise de l’ancienne capitale chinoise en décembre 1937 continuent d’empoisonner les relations entre la Chine et le Japon.

De nombreux films, mais peu de romans, si l’on excepte le livre de Ye Zhaoyan, ont été consacrés à ce … Lire la suite

Au Tibet, les conflits sanglants entre Christ et Bouddha.

Un livre et une exposition sont centrés sur les conflits sanglants entre le Christ et Bouddha à la frontière du Yunnan chinois et du Tibet. Deux événements simultanés mais sans lien entre eux.

Il s’agit de la publication en avril d’un roman de Fan Wen, « Une Terre de lait et de miel », et une exposition en cours, « Missions du toit du monde », aux Missions étrangères à Paris. Fan Wen ne parle que chinois et les … Lire la suite

Qiu Xiaolong, le père de l’inspecteur Chen, fait des infidélités au polar.

On a souvent parlé de l’inspecteur Chen Cao, le héros des huit romans policiers de l’écrivain sino-américain Qiu Xiaolong.

De passage à Paris avant de participer à Lyon au festival international « Quai du Polar », il a bien voulu nous parler des« Nouvelles de la poussière rouge » (Liana Levi, 2013) dont le deuxième tome vient de paraître.

La Cité de la poussière rouge fait partie de l’ancienne concession française et est un ensemble de maisons traditionnelles … Lire la suite

Après la polémique sur le Nobel de Mo Yan, et si on lisait ses livres?

L’attribution du prix Nobel de littérature 2012 à l’écrivain chinois Mo Yan a entraîné un intense débat
médiatique, tant en Chine qu’à l’étranger. Retour sur une polémique qui ne s’éteint pas.
Certains ont vigoureusement regretté qu’un membre du Parti communiste, vice-président de l’Union des écrivains, soit récompensé ; d’autres que Mo Yan ne soit
pas un critique radical du PC chinois ou un soutien sans réserves des dissidents.Lire la suite sur Rue89.

Lire la suite

Mo Yan: des nouvelles d’un prix Nobel.

Quand on parle de Mo Yan, le prix Nobel de littérature 2012, c’est surtout de ses romans, de ses « longs » romans qui, parfois et à tort, font fuir certains lecteurs. Mais il a écrit plus de cent nouvelles et de nombreux « courts » romans.

Comme il le dit dans sa préface à « Shifu… », un recueil de nouvelles publié aux Etats Unis :

« la stature d’un écrivain n’est

Lire la suite

Yan Lianke: « Les Quatre Livres », le roman de la folie maoïste.

La rentrée nous fournit un ouvrage important d’un romancier chinois dont on a déjà beaucoup parlé : Yan Lianke.

On se souvient de « Servir le peuple », du « Rêve du village des Ding », de « Bons baisers de Lénine » publié en 2009, ou d’un texte superbe, « Les Jours, les mois, les années ».

Dans « Les Quatre Livres », il évoque leGrand Bond en avant, une réforme économique … Lire la suite

Les « Rochers de lettrés » au musée Guimet: au coeur de la culture chinoise.

On peut visiter jusqu’au 25 juin, au musée Guimet, à Paris, une belle exposition consacrée aux lettrés chinois, à travers les « rochers de lettrés » et les objets qui constituent leurs « trésors ».

Contrairement à l’Occident, ce sont les pierres plus que le végétal qui jouent un rôle essentiel dans les jardins chinois. Les rochers tourmentés et monumentaux vont dès le VIIe siècle commencer à peupler les cabinets d’études des lettrés sous … Lire la suite

Anne Cheng: Confucius réinventé, un produit d’exportation chinois.

Depuis 2008, Anne Cheng, ancienne élève de l’Ecole normale supérieure, effectue au Collège de France ses travaux de recherche et d’enseignement sur l’histoire intellectuelle de la Chine, après les avoir menés dans le cadre du CNRS puis de l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO).

Sa traduction des « Entretiens » de Confucius et son « Histoire de la pensée chinoise » sont devenus des classiques.

Elle a bien voulu nous parler de l’actualité de Confucius tant … Lire la suite

L’écrivain Su Tong règle ses comptes avec le peuple des « berges »

Le romancier chinois Su Tong est l’un des favoris du public, tant en Chine qu’en Occident depuis le succès du film « Epouses et Concubines » (1991), tiré de l’un de ses romans.

Neuf livres traduits en Français et un succès reconnu par le prix Man Asie en 2009 pour « La Berge », un bon roman qui vient d’être traduit par François Sastourné.

Les multiples talents de l’auteur sont également illustrés par « A Bicyclette », un recueil … Lire la suite

Bi Feiyu, un écrivain chinois au pays des aveugles.

Le romancier chinois Bi Feiyu vient de se voir attribuer ces derniers mois les deux prix littéraires les plus prestigieux en Asie, notamment le prix Mao Dun, le « Goncourt » chinois.

A Paris pour quelques jours, à l’occasion de la publication de son dernier roman « Les Aveugles », nous avons pu le rencontrer : un bon vivant, un bon artisan, heureux dans la Chine actuelle. Lire la suite sur Rue89.

Lire la suite

Ha Jin, comment un grand écrivain chinois est devenu américain.

Immigré ou exilé, comment s’insère-t-on dans un nouveau pays, comment y survit-on, comment vit-on avec une nouvelle langue, un nouvel environnement, des valeurs, des références qui vous sont étrangères ? « La Liberté de vivre », le roman, largement autobiographique, du grand écrivain chinois Ha Jin, devenu citoyen américain, aborde ces différents thèmes avec intelligence et émotion. Lire la suite sur Rue89

Lire la suite

Mo Yan, « Grenouilles » et le contrôle des naissances.

Mo Yan à Paris, le 23 juin 2009 (Pierre Haski/Rue89).Mo Yan est probablement le plus grand écrivain vivant de nationalité chinoise. Son dernier roman, « Grenouilles », est consacré à sa tante de 77 ans qui a aidé à le mettre au monde – comme 9 983 autres bébés – et qui, mi-ange mi-démon, a été aussi la responsable locale de la politique de contrôle des naissances. A ce titre, elle a pratiqué des milliers d’avortements. Lire la suite

Lire la suite