Eileen Chang, a Chinese “star” writer.

Eileen Chang 4In Shanghai, in 1943, a young woman of 23 years old is becoming immensely famous by publishing in a popular magazine, a serie of stylish short stories, sophisticated, tragic, sentimental … Perhaps, at that time, for readers a way out of bombing, thousands of victims and the Japanese occupation.

She is a star by her beauty and natural elegance. The quality, accuracy, sometimes the cruelty of her writing, makes her short stories the finest examples … Lire la suite

Eileen Chang, écrivain culte chinoise indémodable.

Eileen Chang 4A Shanghai, en 1943, une jeune femme de 23 ans devient immensément célèbre en publiant dans un magazine populaire, une série de nouvelles élégantes, sophistiquées, tragiques, sentimentales…Une façon peut-être pour les lecteurs de l’époque de se dégager des bombardements, des milliers de victimes et de l’occupation japonaise.

C’est une star par sa beauté et son élégance naturelle. La qualité, la précision, la cruauté parfois de son écriture, font de ses nouvelles les plus beaux témoignages … Lire la suite

Chi Zijian, a Chinese memory of the Jews in Manchuria.

Chi-ZijianThe life of the Jews in Harbin, Manchuria, during the first half of the 20th century is a little-known episode that revives with talent the Chinese novelist Chi Zijian in “Good night Rose”. Three collections of her short stories had already been translated into French from 1997 to 2004. Two years ago, are published the short stories “All nights in the world” and a few days ago the novel “Good night Rose” . She is … Lire la suite

Chi Zijian, mémoire chinoise des juifs de Mandchourie.

Chi-ZijianLa vie des juifs à Harbin, en Mandchourie, pendant la première moitié du XXe siècle est un épisode peu connu que fait revivre avec talent la romancière chinoise Chi Zijian dans « Bonsoir la rose ».

Trois recueils de ses nouvelles avaient déjà été traduits en français de 1997 à 2004. Il y a deux ans, sont publiés les récits « Toutes les nuits du monde » et il y a quelques jours le roman … Lire la suite

Zhang Yihe, daughter of a “rightist”, ten years in prison, and still prosecuted…

zhang-yihe-A new collection of Chinese literature, Ming Books, published by a joint venture between Hachette and the Chinese Phoenix Publishing Group, allows us to discover three “long” short stories,”Madam Liu,” “Madam Yang” and “Madam Zou”, the lives of inmates whose existence was shared by the author, Zhang Yihe, during her ten years of confinement in a farm in Sichuan province.

– Is a “rightist” a citizen?

She was born in 1942 in Chongqing, where her … Lire la suite

Zhang Yihe, fille de “droitier”, dix ans de prison et toujours poursuivie.

zhang-yihe-Une nouvelle collection de littérature chinoise, Ming Books, publiée par une société commune entre Hachette et le groupe chinois Phoenix Publishing, nous permet de découvrir trois longues nouvelles : « Madame Liu », « Madame Yang », et « Madame Zou » ; des vies de détenues dont l’auteur Zhang Yihe a partagé l’existence durant ses dix ans d’internement dans une ferme de « rééducation par le travail » dans la province du Sichuan. Lire Lire la suite

In Singapore, food can kill…in crime novels by Ovidia Yu.

Ovidia Yu (8)Asia is turning to be a real setting for crime novels. Everyone knows Inspector Chen and the Shanghai by Qiu Xiaolong, an excellent novelist. We have recently mentioned good novels in Malaysia with Barbara Ismael and Shamini Flint. We can now enjoy two novels by Ovidia Yu and meet Aunty Lee, a cook in Singapore and especially the Peranakan cuisine, one of the best in the world.

Of Straits Chinese:

This civilization is … Lire la suite

A Singapour, la nourriture peut tuer…dans les polars de Ovidia Yu.

Ovidia Yu (8)L’Asie est une terre à part entière pour les romans policiers. Chacun connaît l’inspecteur Chen et le Shanghai de Qiu Xiaolong, un grand romancier. On a évoqué récemment de bons romans policiers en Malaisie avec Barbara Ismael et Shamini Flint. Un bonheur complet avec maintenant deux romans de Ovidia Yu où l’on rencontre la cuisinière Aunty Lee à Singapour et surtout la cuisine Peranakan, l’une des meilleures du monde.

Les Chinois des Détroits :Lire la suite

Lu Xun superstar.

Lu Xun (3)We mentioned in 2010 the two collections of short stories by Lu Xun, translated and commented by Sebastian Veg, “Cries” (1923) and “Wanderings” (1926), which established the literary fame of the writer. The Editions Rue d’Ulm joined these two items and also included “Wild Grass” (1927) in a book, pleasant to read, with quality paper and good typography.

“Wild Grass”, prose poems

The collection includes, in sixty pages, twenty three texts written in Beijing … Lire la suite

Lu Xun superstar.

Lu Xun (3)On a évoqué en 2010 les deux recueils de nouvelles de Lu Xun, traduites et commentées par Sébastian Veg, « Cris » (1923) et « Errances » (1926), qui ont établi la renommée littéraire de l’écrivain. Les Editions Rue d’Ulm viennent de réunir ces deux recueils et de publier également « Mauvaises herbes » (1927) dans un ouvrage très agréable à lire avec un papier d’une qualité égale à celle de la typographie.

« Lire la suite

Before the film by J.J. Annaud, the controversial book “Wolf Totem”

Wolf Totem (3)“The Last Wolf”, a film by Jean-Jacques Annaud, just released in France and China after a clever promotional campaign to mark the Chinese New Year. The year of the goat / sheep could not be more appropriate for a movie about wolves.

A major work of the French director, the film only partially reflects the spirit of the book that inspired it, “Wolf Totem” by Jiang Rong, the biggest bestseller in China after the “Little … Lire la suite

“Le dernier loup”: avant le film d’Annaud, il y a un livre controversé

Le totem du loup« Le Dernier Loup », le film de Jean-Jacques Annaud, vient de sortir en France comme en Chine après une savante campagne de promotion, à l’occasion du nouvel an chinois. L’année de la chèvre/du mouton ne pouvait mieux convenir à un film sur les loups.

Œuvre monumentale du réalisateur français, le film ne traduit que partiellement l’esprit du livre dont il s’inspire, « Le Totem du loup », de Jiang Rong, le plus grand best-seller … Lire la suite

Xu Zechen, in Beijing, petty crime and moral sense.

Xu ZechenXu Zechen is not yet forty years old and is considered one of the most promising writers of his generation. One of his novels “Running through Beijing” (1), has been translated into English and will be published in French in 2016. A rather pleasant book that is easy to read and where we meet in neighborhoods north of Beijing various petty traffickers rather..happy!

1 – Dunhuang, with such a name, he can only Lire la suite