Cao Naiqian

Cao Naiqian :

On a beaucoup parlé de cet écrivain ces dernières semaines. Son premier livre « There’s nothing I can do when I think of you late at night » a été publié il y a six mois dans la prestigieuse collection asiatique de l’Université de Columbia. Le livre a fait partie de la « long list » des meilleures traductions établie par l’Université de Rochester mais n’a pas été primé.

Un recueil de nouvelles qui a été traduit, … Lire la suite

« Grenouilles », le nouveau roman de Mo Yan.

Si vous aimez Mo Yan, réjouissez-vous. Comme il nous l’avait annoncé dans son interview à Rue89 (30/8/2009), son roman « Frogs » vient d’être publié à Pékin. « Grenouilles », « Wa » en Chinois, se prononce comme Nu Wa, la déesse qui dans la mythologie chinoise a crée l’humanité; de plus la grenouille dans certaines provinces est le symbole de la fertilité.

Comme il le dit dans un interview à China Daily (8/1/2010), c’est un roman sur sa tante, qui … Lire la suite

Liu Zhenyun reçoit le prix littéraire Dangdai

« Frogs » de Mo Yan n’a pas reçu le prix littéraire Dangdai. La « short list » comprenait tous les livres dont on parle actuellement à Pékin et sur lesquels on reviendra : les romans de A-Laï, Su Tong, Zhang Ling…C’est Liu Zhenyun qui remporte le prix avec « A word is worth a thousand words » après avoir été le lauréat en 2007 pour « My name is Liu Yuejin ».

Liu Zhenyun a eu la chance d’avoir Sebastian Veg (1) comme … Lire la suite

Yan Lianke met le « tourisme rouge » à la sauce chinoise

Parfois interdit, parfois primé, le romancier chinois Yan Lianke ne laisse pas indifférent dans son propre pays. Il récidive avec son dernier ouvrage « Bons Baisers de Lénine », son préféré, dans lequel il joue avec les symboles du communisme et de la société de consommation, en bref avec les contradictions de la Chine actuelle. Il vient de le présenter à Paris où nous avons pu le rencontrer.

Lire l’article sur Rue89

Lire la suite

Un événement, la traduction du premier roman de Lao She

Lao She, « suicidé » par les Gardes Rouges pendant la Révolution Culturelle en 1966, est probablement le plus grand écrivain chinois du siècle et un personnage de grande qualité humaine. L’essentiel de son œuvre était disponible en Français, et en particulier sa célèbre fresque pékinoise « Quatre générations sous un même toît », mais pas « La Philosophie de Lao Zhang », un premier roman plein d’humour qui vient d’être traduit. Retour sur un écrivain majeur du XX° siècle chinois.… Lire la suite

L’écrivain Mo Yan revisite l’histoire de la Chine populaire en se réincarnant

Chaque roman de l’écrivain chinois Mo Yan constitue un événement : « La Dure Loi du karma » ne fait pas exception, qui, au travers de réincarnations animales en cascade, entraîne le lecteur captif à travers l’histoire de la Chine des soixante dernières années. Lors de sa visite à Paris, en juin, Rue89 avait rencontré Mo Yan, qui nous avait présenté son dernier ouvrage.

Lire l’article sur Rue89

Lire la suite

Chine : 16 ans après, la censure autorise un roman jugé porno

Jia Pingwa est un des écrivains préférés du public chinois. Il a reçu, il y a quelques mois, le prix littéraire le plus prestigieux, le prix Mao Dun. Mais ce qui crée l’événement en plein mois d’août, c’est la publication d’un de ses romans, « La Capitale déchue », interdit pour pornographie en 1993. Le roman avait, en son temps, obtenu le prix Fémina étranger en France.

Lire l’article sur Rue89

Lire la suite

L’écrivain Mo Yan, de la dictature du Parti à celle du marché

L’écrivain chinois Mo Yan passe une semaine en France pour parler de ses livres et de son nouveau roman qui sortira fin Août. Rencontre avec Rue89 -venu en force, avec Bertrand Mialaret, chroniqueur sur la littérature chinoise, et Pierre Haski qui l’avait rencontré à Pékin. Un échange rendu possible par la traductrice de nombreux livres de Mo Yan, Chantal Chen Andro.

    Lire l’article sur Rue89

Lire la suite