Chinois des Détroits, deux écrivains de grand talent

Les « Chinois des Détroits » sont nés en Malaisie et à Singapour de familles qui ont immigré par vagues successives depuis le 15ème siècle des provinces du sud de la Chine, principalement du Fujian. Les familles de nos deux auteurs sont des immigrants bien plus récents qui n’ont pas bénéficié du métissage culturel malais

Lire l’article sur Rue89.

Lire la suite

La romancière chinoise Xinran démonte les préjugés contre les filles

Quand un paysan chinois pauvre est affligé de six filles (des « baguettes », bien fragiles et qui ne sont que peu d’usage à leur famille), il regrettera toute sa vie de n’avoir pas engendré une « poutre », un garçon qui, lui, peut soutenir le toit familial La romancière chinoise Xinran montre que l’évolution très rapide de la Chine peut bouleverser les concepyions traditionnelles.

Lire l’article sur Rue89.

Lire la suite

Romans d’arts martiaux : des contes de fées pour adultes ?

Haussement d’épaules, regards condescendants, telles sont les réactions que provoquent parfois l’évocation des romans chinois d’arts martiaux. La parution il y a deux mois d’un des chefs d’œuvre du genre, « Tigre et Dragon » de Wang Dulu dans l’élégante traduction de Solange Cruveillé conduit à des appréciations plus nuancées.

Lire l’article sur Rue89.

Chine : le roman de l’amour après Mao

La « Trilogie de l’Amour », ensemble de trois romans publiés en 1986-1987 par Wang Anyi avait suscité à l’époque émotion et critiques acerbes car c’était la première fois que la sexualité était évoquée, bien timidement, dans la littérature chinoise contemporaine. Le deuxième de ces romans, traduit en anglais lors de sa parution, (Renditions – Hongkong), vient d’être publié en France par les Editions Philippe Picquier

Lire la suite sur Rue89.

Lire la suite