Pour Shi Tiesheng, la fin d’un douloureux voyage.

L’écrivain chinois Shi Tiesheng est mort à 59 ans le dernier jour de l’année 2010. La fin d’un douloureux voyage après 38 ans dans une chaise roulante et avec trois dialyses par jour depuis 12 ans. C’est l’un des grands écrivains chinois, considéré souvent dans son pays comme l’égal des Mo Yan, Yu Hua, Yan Lianke, mais peu traduit et bien peu connu en Occident .

La souffrance peut conduire à la sérénité :

Il est Garde … Lire la suite

Gao Xingjian, deux rencontres avec un artiste « total ».

 

Gao Xingjian, prix Nobel de littérature est surtout connu pour ses livres et notamment pour un chef d’œuvre « La Montagne de l’âme ». On connaît aussi ses pièces de théâtre et son opéra « La neige en août » et l’on admire ses créations et ses recherches théâtrales.

Il est aussi célèbre comme peintre et ne manque pas de rappeler que la peinture l’a fait vivre.

A Paris, à la Galerie Claude Bernard (1), il … Lire la suite

Le Clezio et la Chine, autour de Lao She et peut-être de Gao Xingjian.

Le Clezio, prix Nobel de littérature, est un des rares écrivains qui ne m’ont jamais déçu tant par son œuvre, ses goûts, ses prises de position, sa personnalité et sa méfiance vis à vis du petit monde littéraire parisien.

Le Clezio a toujours été intéressé par la Chine (et par la Corée où il enseigne périodiquement).En 1967, à l’ouverture des relations diplomatiques, il demande à participer au premier groupe de coopération franco-chinois; malheureusement, sa demande … Lire la suite

« De l’écrit à l’écran », un cycle cinéma et littérature chinois à Paris.

Treize films adaptés d’œuvres littéraires vont être projetés pendant les sept prochains mois à l’Institut Confucius de l’université Paris Diderot, à la Halle aux Farines sur le campus de Paris Rive Gauche.Avec, ce vendredi, « Ma Vie » de Shi Hui, inspiré par une nouvelle de l’écrivain Lao She.

Les séances -gratuites- ont lieu le vendredi à 17 heures 30. Les films sont présentés par Luisa Prudentino, sinologue, professeur à l’Inalco, auteur du « Regard des … Lire la suite

Des nouvelles du prix Man Asia: une romancière Hsu-Ming Teo, un traducteur H. Goldblatt…

La liste des auteurs retenus pour le prix Man-Asia vient d’être publiée. Dix écrivains pour un prix qui sera attribué en mars 2011. Les règles ont évolué: il doit s’agir d’auteurs asiatiques et d’ouvrages publiés ou traduits en Anglais, alors qu’auparavant, la présélection était beaucoup plus large (vingt cinq ouvrages) et concernait des ouvrages non encore publiés.

Au cours des trois dernières années, des écrivains chinois ont remporté deux fois le prix : « Le Totem du … Lire la suite

Cinéma et littérature chinoise: un cycle de seize films à Paris.

Seize films adaptés d’œuvres littéraires vont être projetés pendant les huit prochains mois à l’Institut Confucius de l’université Paris Diderot, à la Halle aux Farines sur le campus de Paris Rive Gauche. Des séances gratuites le vendredi à 17 heures 30 et des films présentés par Luisa Prudentino, sinologue, professeur à l’Inalco, auteur du « Regard des Ombres » (Bleu de Chine, 2003) sur le cinéma chinois après la mort de Mao.

Ce programme a été conçu … Lire la suite

Feng Zikai: peut-on être à la fois peintre et écrivain?

Feng Zikai (1898-1975) a joué un rôle important dans l’esthétique moderne chinoise. C’est ce que rappelle « Couleur de Nuage » (1), un livre qui regroupe des dessins et nombre de ses essais et commentaires, traduits pour la première fois et présentés par Marie Laureillard-Wendland.

Un style très personnel, le « manhua » :

Né à Shimenwan dans la province du Zhejiang, une région qui avait beaucoup souffert de la révolte des Taiping mais qui prospéra avec la production de … Lire la suite

L’art de la traduction littéraire: hommage à Liliane Dutrait.

S’il y a un domaine où la France ne recule pas et où elle est bien placée, c’est celui du nombre de livres traduits de langues étrangères édités, et celui de la qualité des traductions. C’est particulièrement vrai pour la littérature chinoise, qui vient de perdre l’une de ses grandes traductrices, Liliane Dutrait. Un hommage lui sera prochainement rendu à Aix-en-Provence.Lire la suite

Lire la suite

Les enfants sont-ils un handicap littéraire?

Comme dit Lu Xun : « Marx a quand même réussi à écrire « Le Capital » au milieu des pleurs des enfants, donc c’était un grand homme… »(1). Cette phrase m’est revenue à l’esprit en lisant les essais de Feng Zikai (2) sur lesquels je reviendrai bientôt et m’a rappelé que ce groupe d’amis de la région de Shanghaï : Feng Zikai, Zhou Ziqing et Ye Shengtao avaient tous écrit sur les enfants autour de 1925, tout comme Lu Xun Lire la suite

« Un dictionnaire de Maqiao » de Han Shaogong, primé aux Etats Unis.

Comme on l’a dit dans un article pour Rue89, « Un dictionnaire de Maqiao » vient de remporter le prix Newman aux Etats Unis.

C’est un livre tout à fait étonnant qui entraîna d’importants remous lors de sa parution en Chine en 1996 (1) . Deux critiques chinois expliquèrent que ce Dictionnaire n’est qu’un plagiat du « Dictionnaire Khazar » de l’écrivain serbo- croate Milorad Pavic (né en 1925), un livre publié en 1985 et traduit en Chinois..

La … Lire la suite

« Baba Bling » au Quai Branly:la civilisation d’un métissage réussi.

Le musée du quai Branly, à Paris, présente une exposition d’une qualité exceptionnelle sur la civilisation des Chinois des détroits à Singapour et en Malaisie.

Pour la première fois en Europe, 500 pièces du musée des civilisations asiatiques de Singapour sont présentées et certains aspects des demeures traditionnelles ont été reconstitués.

Lire la suite