Le « Man Booker International prize » pour Wang Anyi?

Le “Booker International prize”, doté par le Groupe Man, est attribué tous les deux ans, pour l’ensemble de son œuvre, à un écrivain de langue anglaise ou traduit en anglais. C’est un complément au « Man Booker prize », le Goncourt anglais.

La liste des 13 sélectionnés pour le prix international vient d’être publiée, elle comprend des écrivains très connus comme John Le Carré ou Philippe Roth, mais aussi et pour la première fois, deux écrivains chinois: … Lire la suite

Wang Anyi: Madame Shanghai.

Après Eileen Chang, il était naturel de lire Wang Anyi, même si elle n’apprécie guère d’être comparée à cet écrivain des années 1940. Un petit livre vient d’être publié « A la recherche de Shanghai » (1). L’éditeur P. Picquier a fait beaucoup pour faire reconnaître Wang Anyi et, indépendamment des trois « Amours », des petits romans, presque des classiques, a publié un des plus beaux textes de la littérature chinoise contemporaine « Le Chant des Regrets Eternels »(2).

Cet … Lire la suite

Le prix MAN Asia 2010 pour Bi Feiyu.

Bi Feiyu vient d’obtenir le prix littéraire Man Asia 2010 d’un montant de 30 000 USD pour son roman « Trois Sœurs ». Ce livre a été traduit en français (1) en 2004, pour les Editions Philippe Picquier, par Claude Payen et récemment traduit en anglais (2) par Howard Goldblatt et Sylvia Li-chun Lin qui se partagent 5 000 USD.

C’est le troisième écrivain chinois couronné après Jiang Rong en 2007 et « Le Totem du Loup » et … Lire la suite

Eileen Chang: survivre à sa famille et à la guerre.

On a mentionné il y a quelques mois le triomphe posthume d’Eileen Chang avec le succès, quinze ans après sa mort, de trois ouvrages autobiographiques: « Little Reunion », disponible uniquement en chinois, « The Fall of the Pagoda » (1), suivi par « The Book of Change » (2), écrits en anglais.

La grande qualité de ces deux derniers livres conduit à en rendre compte de manière plus détaillée en analysant la grande variété de thèmes et d’évènements liés à … Lire la suite

Cao Yu, un classique du 20ème siecle.

Il y a quelques mois, on fêtait en Chine, l’anniversaire de la naissance du grand homme de théâtre, Cao Yu  (1910-1996) et la semaine dernière à Londres, sa belle fille, Dr Li Ruru (1) de l’Université de Leeds, organisait pour quelques jours une exposition et des conférences à l’Université de Londres (SOAS). Enfin, à Paris, le vendredi 25 février sera projeté « The Savage Land », un film de Liang Zi d’après la pièce de Cao Yu, … Lire la suite

Des mères chinoises racontent l’abandon de leurs filles.

La journaliste et romancière chinoise Xinran poursuit son œuvre qui donne la parole aux femmes chinoises. Avec son dernier livre, « Messages de mères inconnues », elle traite avec force et empathie d’un immense tabou : ces femmes qui abandonnent leurs filles pour adoption en Europe ou aux Etats-Unis. Rencontre avec une Chinoise engagée.  Lire la suite

Le festival du cinéma chinois en France.

La première édition de ce festival se déroule du 26 janvier au 8 février 2011 à Paris, Lyon, Toulouse et Versailles; à Paris successivement dans deux cinémas: le Gaumont Marignan, avenue des Champs Elysées puis à l’Action Christine, bien connu des amateurs.

L’équipe d’organisation, autour du Centre Culturel de Chine à Paris et de nombreux partenaires, a mis en place des rencontres professionnelles, suite aux accords de co-production franco-chinois récemment signés, et surtout présente au … Lire la suite

La romancière Chi Li, un succès littéraire et…gastronomique.

Si vous avez été conquis par les marchés de nuit en Asie ou en Chine avec leurs bruits, leurs odeurs, leurs restaurants en plein air, vous allez aimer ce livre.

Le dernier ouvrage de la romancière chinoise Chi Li vient d’être traduit : « Le Show de la vie » nous conte, à Wuhan, dans la rue du Bon Augure, la vie d’une jeune femme, Célé (Célébrité) et de son restaurant connu pour ses cous de canard, la … Lire la suite

Pour Shi Tiesheng, la fin d’un douloureux voyage.

L’écrivain chinois Shi Tiesheng est mort à 59 ans le dernier jour de l’année 2010. La fin d’un douloureux voyage après 38 ans dans une chaise roulante et avec trois dialyses par jour depuis 12 ans. C’est l’un des grands écrivains chinois, considéré souvent dans son pays comme l’égal des Mo Yan, Yu Hua, Yan Lianke, mais peu traduit et bien peu connu en Occident .

La souffrance peut conduire à la sérénité :

Il est Garde … Lire la suite

Gao Xingjian, deux rencontres avec un artiste « total ».

 

Gao Xingjian, prix Nobel de littérature est surtout connu pour ses livres et notamment pour un chef d’œuvre « La Montagne de l’âme ». On connaît aussi ses pièces de théâtre et son opéra « La neige en août » et l’on admire ses créations et ses recherches théâtrales.

Il est aussi célèbre comme peintre et ne manque pas de rappeler que la peinture l’a fait vivre.

A Paris, à la Galerie Claude Bernard (1), il … Lire la suite

Le Clezio et la Chine, autour de Lao She et peut-être de Gao Xingjian.

Le Clezio, prix Nobel de littérature, est un des rares écrivains qui ne m’ont jamais déçu tant par son œuvre, ses goûts, ses prises de position, sa personnalité et sa méfiance vis à vis du petit monde littéraire parisien.

Le Clezio a toujours été intéressé par la Chine (et par la Corée où il enseigne périodiquement).En 1967, à l’ouverture des relations diplomatiques, il demande à participer au premier groupe de coopération franco-chinois; malheureusement, sa demande … Lire la suite

« De l’écrit à l’écran », un cycle cinéma et littérature chinois à Paris.

Treize films adaptés d’œuvres littéraires vont être projetés pendant les sept prochains mois à l’Institut Confucius de l’université Paris Diderot, à la Halle aux Farines sur le campus de Paris Rive Gauche.Avec, ce vendredi, « Ma Vie » de Shi Hui, inspiré par une nouvelle de l’écrivain Lao She.

Les séances -gratuites- ont lieu le vendredi à 17 heures 30. Les films sont présentés par Luisa Prudentino, sinologue, professeur à l’Inalco, auteur du « Regard des … Lire la suite