Shamini Flint and Barbara Ismail, crime stories from Malaysia to Beijing.

Shamini Flint 6In Asia, we have been reading a lot of detective novels but the masters were Conan Doyle and Agatha Christie. Things change, two writers tell us that Asia and particularly Malaysia can be a particularly suitable environment. Shamini Flint has even sold the worldwide rights of her books to an English subsidiary of the Hachette Group. Both novels were translated into French (1 ) and the third one will be released within a few days. … Lire la suite

Hwang Chun-ming: also for literature, Taiwan is not a part of China.

Hwang-Chun-mingHwang Chun-ming is one of the most famous Taiwanese writers. Born in Taiwan, attached to the island, to the ordinary people, the language and the culture, he is one of those who have supported the search of their roots.

The collection of short stories “I love Mary ” which has just been published (1) in a French translation, is an expression of his talent. It is uncommon, after a few months, to remember all the … Lire la suite

Hwang Chun-ming: en littérature, Taiwan n’est pas la Chine.

Hwang-Chun-mingHwang Chun-ming est l’un des écrivains taïwanais les plus connus. Né à Taïwan, attaché à l’île, à son petit peuple, à sa langue et à sa culture, il est l’un de ceux qui ont poussé à la recherche des racines.

Le recueil de nouvelles « J’aime Mary », qui vient d’être publié en traduction française, est un témoignage de son talent. Il est rare qu’après quelques mois, on se souvienne de l’ensemble des nouvelles d’un … Lire la suite

Mu Xin, un lettré chinois perdu à New York.

Mu XinMu Xin, écrivain, peintre, poète a du attendre ses 80 ans et son retour à Wuzhen, sa ville natale, pour être reconnu après vingt cinq ans passés à Queens, Forest Hills..

Wuzhen (Zhejiang), une toute petite Venise:

Une petite ville entre Hangzhou et Suzhou, bâtie sur des canaux, fière d’être le lieu de naissance du grand écrivain Mao Dun (1896-1981), mais celui-ci doit maintenant partager cette gloire avec Mu Xin. Il est né en … Lire la suite

Mu Xin, a Chinese scholar lost in New York.

Mu XinMu Xin, writer, painter, poet, had to wait 80 years and his return to Wuzhen, his hometown, to be recognized after living twenty five years in Queens, Forest Hills ..

Wuzhen (Zhejiang) , a tiny little Venice
A small town between Hangzhou and Suzhou, built on canals, proud to be the birthplace of the great writer Mao Dun (1896-1981) , but who must now share the glory with Mu Xin. He was born in 1927

Lire la suite

Chen Kaige, a youth during the Cultural Revolution.

Chen KaigeThe cycle “Literature and Cinema ” which I mentioned a few weeks ago, led me to a wonderful film by Chen Kaige, “King of the children ” but also to read several short stories by A Cheng ( 1) and especially an outstanding book by Chen Kaige , “A Chinese Youth ” ( 2) which is, in my opinion, essential to “feel” what was the Cultural Revolution and the transfer of millions of young people

Lire la suite

Chen Kaige, une jeunesse pendant la Révolution Culturelle.

Chen KaigeLe cycle « Littérature et Cinéma » dont j’ai parlé il y a quelques semaines, m’a permis de découvrir un film magnifique de Chen Kaige, « Le roi des enfants » mais aussi de relire plusieurs nouvelles de A Cheng (1)et surtout un livre remarquable de Chen Kaige, « Une jeunesse chinoise » (2) qui est, à mon sens, essentiel pour « sentir » ce qu’a été la Révolution Culturelle et l’envoi des jeunes « … Lire la suite

Murong Xuecun: a cynical novel by a corrupt lawyer.

Murong XuecunMurong Xuecun is not yet forty years old. He is one of the brightest writers of a generation which is now being translated.These writers, like Han Han and Annie Baobei, are born with the internet. Three years ago, I regretted the small number of translations of this young generation, therefore we can welcome the release of “Dancing in the red dust”, translated by Claude Payen who is also the translator of “Leave me alone: a … Lire la suite

Murong Xuecun et le roman cynique d’un avocat corrompu.

Murong XuecunMurong Xuecun n’a pas encore quarante ans. Il est l’un des écrivains les plus brillants d’une génération qui commence à être traduite. Ces écrivains, tout comme Han Han ou Annie Baobei, sont nés de l’internet. Il y a trois ans, je regrettais le petit nombre de traductions; on peut donc se féliciter de la publication de « Danse dans la poussière rouge », traduit par Claude Payen qui est également le traducteur de « Oublier … Lire la suite

A meeting with Liu Zhenyun: famine and loneliness

sam_0480_convertedZhenyun Liu is one of China’s best-known writers; many awards for his novels, a great success for the many films based on them. He was in Paris a few days ago to present two of his books: ” Remember 1942 ,” an essay on the famine in Henan Province and a novel: ” A word is worth a thousand words“, a text on communication and loneliness, which was awarded the main literary prize in … Lire la suite

Rencontre avec le romancier chinois Liu Zhenyun: la famine et la solitude

sam_0480_convertedLiu Zhenyun est en Chine l’un des écrivains les plus connus, de nombreux prix pour ses romans, un succès considérable pour plusieurs films qui en sont tirés. Il était à Paris il y a quelques jours pour présenter deux de ses livres: « Se souvenir de 1942 », un essai sur la famine dans la province du Hénan et un roman: « En un mot comme en mille », un texte sur la parole et … Lire la suite

De l’écrit à l’écran: cinéma chinois et littérature (quatrième année)

L'hirondelle d'orPour la quatrième année, l’Institut Confucius de l’Université Paris Diderot (à la Halle aux Farines sur le campus Paris Rive Gauche) présente un cycle de 15 films. On a déjà dit à deux reprises tout le bien que l’on pensait de cette programmation.

Cette année une innovation avec cinq films d’arts martiaux tirés des grands romanciers du genre: Jin Yong, Wang Dulu, Gu Long. Une littérature souvent décriée, à mon sens à tort car … Lire la suite

Chi Zijian, faire son deuil pendant “Toutes les nuits du monde”

Chi zijian 4En Chine, Chi Zijian est un auteur célèbre pour ses nouvelles. Elle est le seul écrivain à avoir obtenu trois fois le prix Lu Xun. Trois bons recueils de nouvelles ont déjà été traduits en français. On peut donc se féliciter de la publication il y a quelques jours par les Editions Philippe Picquier de « Toutes les nuits du monde », deux récits traduits par Stéphane Lévêque avec le concours d’Yvonne André.

L’impossibilité de Lire la suite