Sanmao, une écrivaine vagabonde et superstar.

Près de trente ans après sa mort, elle demeure une célébrité en Chine et à Taiwan ; un million de « followers » sur son compte Weibo. Son livre le plus connu « Stories of the Sahara » (1) vient d’être traduit en anglais. Un énorme succès en 1976 et dix millions d’exemplaires vendus après une publication en feuilleton par le journal de Taiwan « United Daily News ».

Son souvenir attire les touristes chinois, même à El Aaiun, la capitale de … Lire la suite

Jean Francois Billeter et Wen, une aventure, un amour de près de cinquante ans.

Jean François Billeter est un sinologue suisse fort connu, professeur émérite à l’université de Genève. Certains de ses livres sont incontournables comme « L’art chinois de l’écriture » (1) d’ailleurs traduit en anglais, les études sur Zhuangzi (2), un essai sur l’histoire contemporaine de la Chine, « Chine trois fois muette » (3). D’autres livres touchent à la philosophie, à la politique, à la traduction ; le sinologue se fait même polémiste dans son excellent « Contre François Jullien » (4), le … Lire la suite

Tensions raciales, inégalités sociales en Malaisie, le dernier roman de Tash Aw.

Tash Aw est le romancier malaisien le plus connu, il est né à Taipei en 1973 et a vécu à Kuala Lumpur avant de suivre des études de droit à Cambridge et de travailler quelques années chez un avocat. Il vit à Londres et actuellement pour quelques mois à Paris.

Trois de ses romans sont traduits en français. Le premier lui a assuré une notoriété internationale immédiate et une avance sur droits record. Début 2008, … Lire la suite

Qiu Miaojin, à Taiwan, ses années d’université, ses amours et les « Crocodiles ».

« Notes of a crocodile » (1) est un court roman, publié à Taiwan en 1994, puis traduit il y a deux ans par Bonnie Huie pour la prestigieuse collection New York Review Books qui avait déjà publié le livre le plus connu de Qiu Miaojin « Last Words from Montmartre » (2).

Il a fallu plus de vingt ans pour que soit traduit « Notes… », qui est un livre célèbre à Taiwan, une référence, une espèce de code … Lire la suite

Wang Ting-Kuo, des romans où l’amour et l’ambition ne font pas bon ménage.

Wang Ting-Kuo est un romancier célèbre à Taiwan ; son livre, « My enemy’s cherry tree » (1) a été couvert de prix en 2015 et rapidement traduit en anglais après le succès l’année précédente d’un recueil de nouvelles dont l’une, « La Chute » est disponible en français (2).

Ces textes sont centrés sur deux personnages masculins d’origine modeste qui tentent de surmonter leur frustration en construisant une réussite professionnelle qui ne leur permettra pas d’éviter … Lire la suite

Anwar Ridhwan, un romancier malaisien s’interroge sur les valeurs traditionnelles et la globalisation.

Anwar Ridhwan est l’un des romanciers malaisiens les plus connus et a bénéficié de nombreuses traductions de ses œuvres écrites en malais. C’est un pur produit du système qui régit la littérature en Malaisie tant dans sa carrière universitaire que dans sa vie professionnelle de fonctionnaire. Il est l’un des treize écrivains déclarés Lauréat National, mais il a une ouverture internationale que d’autres n’ont pas. Deux de ses romans et certaines de ses nouvelles méritent … Lire la suite

Les tribulations de Le Clézio en Chine.

Un livre de Le Clézio vient de paraître, sous-titré « Aventure poétique et échanges littéraires », il s’agit de « Quinze causeries en Chine » (1), recueillies par son traducteur et ami Xu Jun; des textes de circonstance mais aussi des essais d’une très grande qualité.

Xu Jun a traduit « Désert » en 1983 puis neuf ans plus tard « Le Procès-verbal ». Ils se rencontrent alors à Nankin, lors d’une visite de Le Clézio et de sa femme … Lire la suite

Cheng Naishan, chrétienne et fille de banquiers, une écrivaine de Shanghai.

Un environnement exceptionnel, elle est née en 1946 à Shanghai, dans une famille de banquiers très connue. Après 1949, la famille passe quelques années à Hong Kong puis retourne à Shanghai. Elle fait des études en anglais et en chinois et termine le collège en 1964, trop âgée pour être envoyée « à la campagne ». Une année en anglais dans une école de formation de professeurs, elle enseignera jusqu’en 1979, date à laquelle elle … Lire la suite

« Funérailles Molles », la romancière Fang Fang et la réforme agraire en Chine.

Un bon roman vient de paraître, traduit avec talent par Brigitte Duzan , assistée de Zhang Xiaoqiu, « Funérailles Molles » (1), nous plonge dans la Chine de la réforme agraire.

Fang Fang est une romancière chinoise connue pour ses romans néo-réalistes et son amour pour la ville de Wuhan. Née en 1955, elle grandit à Wuhan, termine le lycée en 1974 puis doit travailler quatre ans en usine. A la fin de la Révolution … Lire la suite

Li Ang, littérature, sexe et pouvoir à Taiwan (2).

 

L’article précédent traitait de la carrière de Li Ang et des nouvelles disponibles en anglais et en français. On va évoquer ses trois romans traduits (1,2,3) qui ont eu un grand retentissement.

 

–        « La femme du Boucher » (1)

Après un séjour aux Etats Unis et un diplôme d’études théâtrales à L’université de l’Oregon, elle rencontre le grand romancier Bai Xianyong en Californie et lit dans « Anecdotes of Old Shanghai », l’histoire … Lire la suite

Li Ang, littérature, sexe et pouvoir à Taiwan.

Li Ang est une écrivaine taiwanaise connue à l’étranger mais les traductions en français et en anglais ne rendent compte que très imparfaitement de ses cinquante années d’activité littéraire. C’est surtout le cas pour ses nouvelles que l’on va examiner en liaison avec sa carrière en réservant pour un prochain article les trois romans traduits (3,4,5).

–        Une enfance à Lugang et les premières controverses :

 

Lugang fut l’une des villes les plus importantes de … Lire la suite

Taiwan n’est pas la Chine, la « littérature du terroir ».

On a mentionné il y a quelques jours, « L’Anthologie historique de la prose romanesque taiwanaise moderne », quatre volumes sous la direction de Isabelle Rabut, professeur à l’INALCO et Angel Pino, professeur à l’université de Bordeaux Montaigne. Les deux derniers volumes, « De fard et de sang » et « Félix s’inquiète pour le pays », ont été présentés par les éditeurs à la Librairie Le Phénix à Paris, le vendredi 1erLire la suite

De nouvelles traductions rendent justice à la qualité de la littérature de Taiwan.

Quand on recense les recueils de nouvelles et de courts romans de la littérature de Taiwan, on est étonné de constater que, après plusieurs publications au cours des années 2000 et notamment deux recueils dirigés par Isabelle Rabut et Angel Pino (1), aucun nouveau livre jusqu’en 2016. Trois ouvrages sont alors publiés sur lesquels on reviendra : un hors-série sur Taiwan de l’excellente revue Jentayu (3), un bon recueil « Taipei, histoire au coin de … Lire la suite